Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mai 2008 6 17 /05 /mai /2008 23:28

 

Il ne me paraît pas choquant de soutenir le projet d’un service minimum d’accueil dans les écoles primaires les jours de grève, à  condition bien entendu que cela se limite à l’accueil des enfants et non pas à un  service minimum d’enseignement.

Il est normal que si les collèges et lycées sont tenus de rester ouverts , les maternelles et primaires le soient à plus forte raison car elles touchent des enfants plus jeunes encore.

A une époque où les parents se trouvent professionnellement dans des situations de plus en plus stressantes et parfois précaires, avec forte pression de la part de leurs employeurs, ils doivent pouvoir s’appuyer sur l’école.

Lorsque les enfants ne sont pas accueillis, les parents sont mis dans des situations si délicates  qu’ils en sont excédés et ne peuvent donc être réceptifs aux raisons qui poussent les enseignants à faire grève.

Cela dessert complètement les mouvements enseignants  .

Or les enseignants en grève ont pour but  de protéger la qualité de l’enseignement et donc de protéger l’avenir de leurs élèves. .Ceux qui se mettent en grève pour des raisons corporatistes pures sont des exceptions, contrairement à ce que les gouvernements successifs laissent si souvent entendre.

Pouvoir opposer les parents aux enseignants a toujours fait partie d’une stratégie qui s’avère aussi efficace pour certains politiques  que dommageable à l’élève.

Il est temps de créer les conditions d’une véritable alliance parents enseignants, et créer ce service minimum d’accueil fait partie de la solution si elle rend plus facile une véritable écoute des enseignants.

 

Par contre, proclamer l’initiative d’une loi sans même daigner répondre aux revendications des lycéens et enseignants est une marque de mépris profondément affligeante de la part d’un président qui se voulait le Président de TOUS les français.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires